Aston Martin Lyon

Aston Martin Lyon

Events

Art of Living reflects the core values of Aston Martin and adds layers of fascinating insight into a range of expert fields normally reserved for a very limited audience. Dip into our world of curated lifestyle experiences and capture a living snapshot of a selection of specialised areas including travel, haute cuisine, sport, fashion and culture.

Past Events

Launch Tour DB11

04 October 2016

Le DB11 Dynamic Tour organisé par l’usine auprès de ses concessions en Europe avait déjà permis à une cinquantaine de clients privilégiés de tester les prototypes en début d’automne, sous la surveillance de deux instructeurs mandatés par Gaydon. Début octobre, au cours de trois journées de présentation officielle, les nouvelle DB11 furent exposées en avant-première dans les concessions de Lyon, Bordeaux et Paris. Un privilège qu’apprécia plus d’un millier d’invités.

Mardi 4 octobre

La concession lyonnaise eut droit à la primeur ! Arrivées en camion, les quatre DB11 furent exposées dans le showroom de l’avenue Maréchal Foch toute la journée du 4 octobre. Entre 9 h et 21 h, 150 invités défilèrent : seuls, en couple ou en famille, ils passèrent un agréable moment devant ces magnifiques sportives. Alors que les viennoiseries, petits fours, verrines, flutes de champagne passaient sur les plateaux, les commentaires allaient bon train. On s’extasia beaucoup sur sa ligne, on inspecta sous le capot ce nouveau V12 bi-turbo d’une cylindrée de 5,2 litres, on s’assit derrière le superbe tableau de bord… La version gris clair (Lightning Grey) avec son intérieur bicolore Ice Mocha et Ivory remporta tous les suffrages. Et les éloges entendus sur place firent écho à ceux de la presse.

Rédaction: 18editions

Rallye en CharenteS

08 September 2016 - 10 September 2016

Pour les retrouvailles post-estivales, Auto Performance avait concocté un week-end très connoté vacances. Entre le Périgord blanc et l’île de Ré, les Aston Martin filèrent sur les routes de traverse d’un village à l’autre.

Première étape du rallye, le pôle mécanique de Haute-Saintonge à La Génetouze. La boucle de 2,2 km, déjà connue de quelques uns des participants, promet aux pilotes amateurs de magnifiques accélérations… et des freinages symétriquement drastiques !

Nuit au Château de Lalande

Au fur et à mesure, la douzaine d’équipages arrivent à bon port. Avec ses volets bleus, ses bosquets d’hortensias et son parc, la gentilhommière a des allures de maison de famille du XIXe siècle.

En route pour la Grande Champagne

La matinée est radieuse lorsque la file d’Aston Martin prend la route. Les limousines dans les près paissent, à peine distraites par les V12 et V8. Les Aston Martin ne feront qu’une bouchée de Grand Brassac.

Un rallye Auto Performance repose sur quelques règles bien établies : un itinéraire sur des axes secondaires et des étapes sympathiques. Dans ce savant cocktail qui assure le franc succès de l’entreprise, tout est une question de dosage entre les paramètres kilométriques et gastronomiques.

Vélos et bulots

Pour le dernier repas, l’amicale Aston Martin céda à la mode bobo-écologique et se transporta, une fois n’est pas coutume, à bicyclette (même pas électrique) au restaurant de fruits de mer le Ré-Ostrea. Langoustines, bulots, huitres, saumon... et petit vin blanc.
Les cafés servis, il est l’heure de se dire au revoir et à la prochaine.

Rédaction: Hélène Duparc-Leprisé
Image: Alexis Toureau

Le Mans Classic 2016

07 July 2016 - 09 July 2016

Le rendez-vous est devenu incontournable pour tous les inconditionnels des sports mécaniques. Une belle occasion pour Auto Performance de convier ses clients à un week-end manceau VIP and VIBE.

Mécaniques capricieuses

Au Mans moderne, une fois le départ donné, tous les regards se tournent vers la gauche pour voir les bolides s’élancer à l’assaut des vibreurs du premier virage.
Au Mans Classic, les yeux se tournent aussi vers la droite...pour voir les irréductibles malheureux de la grille de départ qui poussent leur monture sur les premiers tours, au péril d’un démarrage capricieux !

Un début d’été sur les chapeaux de roue

Cette année, comme il y a deux ans, Auto Performance avait tenu à être présent sur ce bel événement qui fascine bien au-delà du cercle des passionnés de voitures de collection. Qu’on soit classique ou moderne, la marque Aston Martin est fédératrice. Les passerelles entre ces deux univers sont multiples : nombreux sont les propriétaires à posséder un modèle récent et d’autres d’époque ; les ateliers d’Auto Performance sont habilités à réparer les voitures de la gamme actuelle mais aussi à restaurer les ancêtres.

Un circuit mythique ouvert au public pour quelques tours

Les essais qualificatifs des véhicules de compétition se sont largement étalés avant le début des épreuves, dégageant autant de créneaux pour quelques très heureux chanceux qui ont ainsi pu, samedi matin, engager leur propre Aston Martin pour trois tours sur les 13,629 km du grand circuit des 24 Heures.

Rédaction: Olivier Müller

Image: David Carteron

Rallye en Auvergne

09 June 2016 - 11 June 2016

Virages sur les volcans d’Auvergne

Si juin fut maussade, l’escapade dans le Massif Central rassembla une fine équipe prête à en découdre. Dans ces confins du milieu, les routes virevoltent sans répit. Entre étapes kilométriques et pauses gastronomiques, le week-end Auto Performance passa à plein régime !

Premier lieu de ralliement, le château La Canière à Thusset. Une demeure cossue de style Beaux-Arts, cachée au fond d’une longue allée de tilleuls. Petit à petit, les participants venus de Paris, Orléans, Metz convergent. Tandis que la bruine revient avec insistance, on se replie à l’intérieur sous la haute rotonde. Il est temps de trinquer à la nouvelle aventure qui se profile.

L’Auvergne en fin de printemps a des airs d’Écosse. Elle est rugueuse et verdoyante, avec un ciel boursouflé de nuages qui cavalent. Après s’être retrouvés au lac de Guéry, les deux bataillons AMOC et Auto Performance repartent en procession bodybuildée jusqu’au col de la Croix-Morand.

Il faudra à nouveau zigzaguer pendant quelques kilomètres entre les gras pâturages pour rejoindre l’Auberge des 400 Diables. De temps en temps, une trouée jette sur ces panoramas un brusque éclat de lumière euphorisant et ce soleil capricieux, tel une baguette magique, métamorphose tout. Le déjeuner est bien mérité ! Qualité auvergnate garantie !

En début d’après-midi, la fameuse course de côte du Mont Dore, un must absolu de conduite en montagne inscrit comme manche sancylienne du Championnat de France de la montagne, ainsi qu'en Championnat d’Europe de la montagne jusqu’en 2014, promet de faire crisser les pneus.

Samedi, la cadence est soutenue. Il faut être vigilant. Les départementales sont étroites ; sur certains segments, il est difficile de se croiser. Le soir s’annonce lorsque les belles anglaises parviennent à destination. Laguiole, une commune rurale et artisanale devenue haut-lieu de la gastronomie depuis que Michel Bras y a décroché ses étoiles. Aujourd’hui, son fils Sébastien, après avoir longtemps travaillé avec lui, a repris le flambeau.

Dimanche, le réveil fut tardif, le petit-déjeuner paresseux. Dans les gorges de la Truyère, leur extase en décibels résonne au loin ! Le cordon se distend au fil des kilomètres. Mais, le programme est précis. Nous sommes attendus à 13h à l’écolodge Instants d’Absolu au bord du lac du Pêcher. Seul signe de la civilisation, la longère aux volets rouges. C’est là qu’un couple rompu à l’hôtellerie haut-de-gamme à Megève a ouvert un incroyable refuge d’altitude version luxe et écologique avec table gastronomique inspirée. Mais, la route du retour est encore longue et c’est à regret que l’on se sépare finalement. Heureusement, à force de faire de la route ensemble, on se connaît et les occasions ne manqueront pas de se revoir !

Rédaction: Hélène Duparc-Leprisé
Image: Christophe Pit

Exclusive Drive 2016

17 March 2016 - 18 March 2016
Speed & Thrill

Qui n’a jamais rêvé de rouler sur le circuit Bugatti-Le Mans ? Un rêve qui devient réalité grâce à Exclusive Drive le temps de deux fantastiques journées de roulage. Évidemment, Auto Performance faisait partie de la fête !

Chaque conducteur est enregistré pour un certain nombre de sessions. Seuls ou le plus souvent accompagnés, ils ont le sourire aux lèvres à l’idée de leurs prochains exploits. Nous les laissons se concentrer car, même s’il ne s’agit pas d’une course, l’esprit de compétition et les objectifs de performance animent tous ces « petrol heads » comme les appellent les Britanniques.

Essai prototypes

C’est sur la piste de Maison Blanche que ceux qui avaient souscrit à l’entraînement en prototype Pescarolo Le Mans allaient s’approprier l’exaltation du pilote de course.
Ce samedi frigorifiant, la fine équipe 100% masculine enfile la combinaison ignifuge de rigueur et c’est parti pour une dizaine de minutes bien cadencées. La montée en rythme est progressive ce qui permet de s’habituer à l’engin. C’est une machine de course, à la fois puissante et rustre. Lorsque les voitures rentrent, les instructeurs vont débriefer leurs poulains qui repartiront, cette fois libres pour dix minutes de roulage supplémentaire. Avec leur costume de cosmonaute et leur sourire qui mange leur visage, on aurait presque l’impression en les voyant rentrer d’assister à un retour de mission triomphante de Mars ! Les exclamations et superlatifs fusent. Une poussée d’adrénaline, rien de tel pour retrouver une âme d’enfant !

Rédaction: Hélène Duparc-Leprisé

Rétromobile 2016

01 February 2016 - 06 February 2016

Situé au centre du hall 1, le stand Auto Performance vit défiler toute la semaine une foule de curieux et d’amateurs, plus ou moins avertis, mais toujours admiratifs que l’équipe sur place renseigna volontiers. Les trois Aston Martin passées entre les mains des services Héritage d’Auto Performance, une carrosserie DB4, Californian Sage, une DB5 de 1964 Silver Birch, intérieur cuir rouge, conduite à droite, et une V8 de 1988, Cannock Black, intérieur noir, lançaient un signe fort du reto­ur d’Auto Performance dans le secteur des voitures de collection. Après vingt ans d’absence, la présence de M. Aziza ressemble à un retour aux sources tant l’histoire de l’entreprise est rattachée à cette passion de la restauration ! D’ailleurs, les connaisseurs ne s’y trompèrent pas et beaucoup d’anciens clients, propriétaires d’Aston Martin anciennes, s’en félicitèrent. D’autres qui connaissaient le garage comme concession exclusive de la marque n’avaient pas réalisé qu’il incluait un service Héritage reconnu par le siège, qui pouvait procéder aussi bien à des petites réparations courantes qu’à des restaurations complètes.

Pour les clients, un petit coin salon à l’abri des regards permettait une halte bienvenue autour d’un café, d’un rafraîchissement ou d’un apéritif et offrait un moment d’échanges plus informels que dans les showrooms.

Rédaction: Hélène Duparc-Leprisé
Image: Romuald de Richemont

Rendez-Vous au Nürburgring

18 June 2015 - 20 June 2015

Pour fêter l’arrivée de l’été, une petite équipée d’Aston Martin s’était donnée rendez-vous au Nürburgring avant de filer vers un autre haut- lieu de la course automobile, Spa-Francorchamps. Entre visites au test Center, descentes dans les paddocks, agapes étoilées et kilomètres avalés à toute allure, le week-end fut dense et chaleureux, faute d’être doux !

Le thermomètre affiche un déprimant 8° lorsque nous atteignons le Doring Hotel. Auto Performance a sélectionné cet établissement, véritable manifeste architectural des années 1980, pour sa vue directe sur le circuit et son ambiance résolument automobile. Dans le hall de la réception, une Formule 1 et une moto sont même suspendues au mur. À 18h45, tous les participants sont prêts à gagner l’Aston Martin Test Center où nous attendent notre hôte, Suzanne Engelhardt, Markus Katenbach en charge de la Driving Academy, et, venue spécialement de Francfort, la responsable communication Europe, Tina Brenner. Le directeur, Wolfgang Schuhbauer, retenu ailleurs, nous rejoindra un peu plus tard dans la soirée. Alors que nous trinquons autour d’une coupe de champage Deutz, Suzanne nous raconte l’origine du Test Center. Avant toutes choses, il faut savoir que la plupart des constructeurs automobiles viennent à Nürburgring tester leurs prototypes, le circuit allemand étant réputé pour sa rudesse. « 1 km ici équivaut, nous explique-t-elle, à 10 km ailleurs ! Après la séparation d’avec Ford, il a fallu que nous trouvions un lieu pour développer ici nos modèles. Nous avons racheté cet ancien magasin et atelier de motos en 2007 et l’avons totalement réaménagé en suivant la « Corporate Identity » Aston Martin. Nous voulions que ce site soit à la fois un lieu de travail pour notre équipe in situ, une quinzaine de personnes, et pour la quarantaine d’ingénieurs qui viennent ici lors des semaines de développement. Mais nous voulions aussi un site ouvert dédié aux événements et à l’accueil des journalistes. Nous avons donc un espace de réception en bas et à l’étage, un atelier sur l’arrière et des bureaux. »

Rédaction: Hélène Duparc-Leprisé
Image: Stéphane Peyriguer

5 Avenue Maréchal Foch

Lyon, Rhône, 69006

33 (0) 4 37 48 07 07

Email: contact@astonmartinlyon.com

Opening Hours